colere-maman

Quand ils ont compris que maman n’était pas un super héros

Il y a quelques jours, je vous racontais comment j’ai craqué, un mercredi soir, dans ma salle de bain. Je vous ai fait le récit classique d’une maman à bout de souffle :

8 mars 2018, sur les réseaux

Hier soir, j’ai reçu un message privé, comme souvent, qui me disait quelque chose comme « continue, tu me fais trop rire ». C’est vrai que j’aime bien faire la fanfaronne. Mais hier soir, j’étais aussi assise par terre, dans ma salle de bain, les cheveux qui dégoulinent, à bout de force d’avoir pleuré sous ma douche. J’étais épuisée. En colère. Haineuse. J’avais hurlé aux enfants d’aller dans leur chambre. Que je ne voulais plus les voir. J’ai pris ma douche. J’ai craqué. Comme il faut. Je me noyais. J’ai appelé mon amoureux. Il était en intervention. J’ai appelé ma soeur. Il me fallait une bouée. Ça a été elle. Comme presque toujours. Elle m’a écoutée dire des horreurs sur mes enfants. En pleurant. Je lui ai dit que c’était « des connards qui ne m’aimaient pas »… Ouais… Hier soir j’ai dit ça. Hier soir c’était trop dur de les aimer. Hier soir je ne pouvais plus. Elle m’a dit que j’avais le droit. Et ça m’a fait du bien. PapaFakir est rentré. Il a géré. Je leur ai dit en pleurant que je n’étais pas un super héros. Que moi aussi, parfois, souvent, je n’y arrivais pas. Que quand je disais « je n’en peux plus » c’était pas des mensonges. Que j’étais qu’une petite maman. Juste une petite maman. Leur toute petite maman.
Ce matin j’ai les yeux bouffis d’avoir pleuré. J’ai mis le pull The North Face de mon mari comme un doudou. N’y voyez pas un placement de produit. Je n’ai aucun partenariat avec The North Face. Mais je pourrais. Parce qu’être maman, c’est un sport extrême.
#viedemaman #mumlife #portotime

Vous avez été nombreux à m’écrire, à me raconter vos petites ou grosses galères de parent. Vous avez été aussi nombreux à me dire merci pour mon honnêteté et mon courage. Et ce constat m’a mise en colère. Parce qu’aujourd’hui dire « au secours, je n’y arrive pas » n’est plus la norme. La norme, c’est cette petite phrase qui me sort par les yeux « Les enfants, c’est que du bonheur ». À partir de quand ça a dérapé ? À partir de quand on s’est dit « On va mitonner les autres mamans, comme ça, non seulement elles vont galérer comme nous, mais en plus elles vont culpabiliser et croire qu’elles sont toutes seules !». Je n’en peux plus des comptes Instagram de mamans parfaites. Des blogueuses qui se prennent en photo en train de lire un roman, le sourire figé aux lèvres avec leur nourrisson sur l’épaule et leurs deux grands qui font sagement des Kaplas (le canapé propre, le maquillage sans coulures, leur nez de Pinocchio en érection). Ce n’est pas la vraie vie. Ou alors un jour dans la semaine. Peut être même deux ou trois. Mais en tout cas ce n’est pas TOUTE la vraie vie.

La vraie vie de maman (et de papa) c’est ton cœur qui explose d’amour un moment puis ta tête qui se défragmente de colère/frustration/incompréhension/ras-le-bol la seconde ou le jour suivant (rayer la mention inutile). La vraie vie de maman, c’est ce mélange de bonheur indescriptible et ce rôle totalement ingrat que tu as enfilé pour le restant de tes jours. Le rôle de maman, c’est un rôle schizophrénique où tu aimes tes enfants suffisamment assez pour les laisser tester leurs limites sur ta vieille carcasse usée.

Le soir où j’ai craqué, vraiment craqué, j’ai pris le temps pour moi et mes enfants de gérer cette crise en me faisant aider par mes proches. Puis rapidement est venue la culpabilité d’avoir crier sur mes enfants bien sûr mais pas que… Celle aussi de ne pas communiquer dessus avec vous. Je n’ai pas le droit de vous montrer mes filles en robe de princesse, mon fils qui devient champion olympique de nation, quelques petits ras-le-bol et petites crisettes et me taire sur mon état de mercredi soir. Ce n’est pas juste. C’est hypocrite. C’est malveillant.burn-out-maternel

Écrire me fait du bien. Partager me fait du bien. Vos retours sont autant de petites pierres qui viennent reconstruire ma confiance ébranlée de maman. Et ce partage, ce soutien devrait être la norme. Nous sommes dans le même bateau. Celui de la parentalité. On n’a rien à vendre, nous ne sommes pas en concurrence. Personne ne va gagner la médaille de la meilleur maman ou un chèque de 10 000 boules parce que tu n’auras pas chialé nue par terre dans ta salle de bain (j’ai perdu). On a tout à gagner de partager, sur les réseaux, dans la vraie vie, pour nous, pour les autres mamans et papas et ceux qui ne le sont pas encore. Pour qu’ils sachent, le jour où ils craqueront (parce qu’ils le feront, en super-parent qu’ils sont) qu’ils sont juste des petites mamans et des petits papas normaux. Ça n’enlèvera pas la douleur. Ça n’enlèvera pas la détresse et la difficulté. Mais ça ôtera petit à petit la culpabilité et la honte. Et ça rendra les bons moments encore meilleurs.

Je me suis désabonnée des comptes « mamans parfaites ». Je n’arrive même plus à en rire devant leur hypocrisie (et pourtant j’aime la déconne). Je vais continuer d’être cette maman parfaitement imparfaite sur les réseaux et dans la vie, pour vous. Pour moi. Pour mes enfants. Celle qui déconne, qui dit des gros mots à chaque fin de phrase et raconte la vraie vie. La mienne.
Aujourd’hui mes enfants savent que je ne suis pas un super héros. Que je fais caca comme tout le monde. Que je pleure comme tout le monde. Que je craque. Que je recommence. Comme eux. Que j’en ai le droit. Que j’ai mes limites. Et que quand je les exprime ce n’est pas des mensonges. J’aimerais que beaucoup d’autres mamans (et papas) fassent le même constat. Ils y sont arrivés à 6, 4 et 3 ans. Alors pourquoi pas nous ?

Prenez soin de vous. Seul ou en famille.
Faites ce que vous pouvez avec ce que vous avez.
Soyez des parents imparfaits et assumez-le.
Et puis rions. Parce que j’aime bien le reste du temps faire la fanfaronne. Putain !

Shivamama

27 Commentaires

  • Monjolipetitbureau 10 mars 2018 at 11 h 55 min

    Juste merci.
    Je me suis desinscrite il y a un moment déjà d’Insta, mon blog n’a plus de pages FB et je ne suis que les blogs qui m’apportent vrt qqchse. J’étais trop polluée.
    Je partage des activités manuelles parce que c’est mon truc, pas pour dire que je suis parfaite.
    La bienveillance mon luc… je crie tous les jours, plusieurs fois par jour. Et pourtant je fais du mieux possible.
    Merci de rappeler cette simple vérité et avec en plus cet humour trash. J’adore. Et ça fait du bien. Et je craque aussi parfois donc je partage.

    Répondre
    • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 33 min

      Tu as eu raison de faire le tri. Ça fait un bien fou

      Répondre
  • Alex 10 mars 2018 at 11 h 56 min

    Salut,…
    Bon ben j’ai pleuré en lisant ton post …. je te kiffe !!!! Juste parce que tu es une personne normale, comme moi… et qu’en fait, les extra terrestres sont ceux et celle qui font style quand ils/elles parlent avec leur voix mielleuse avec leur momes !!!
    Je suis la norme, tu es la normes, et ceux qui ne le sont pas, ben en fait …. je me demande comment il font pour être heureux … Mais bon peut être que ces gens à la voix mielleuse avec leur enfants auraient besoin de se libérer ( bon là faut que tu les imagines en train de courir dans leur salon sur cette p¨***** de chanson de la reine des neige…. )…
    Pour finir: tes posts font partis des rares à me faire décompresser ( c a d : bien marrer) sur Facebook… je kiffe ce que tu fais ( bon, mais ça je te l’ai déjà dis…..)
    Je t’envoie une bise ( je sais c bizarre, on ne se connaît pas,…. mais bon ça mange pas de pain…)

    Répondre
  • Linda 10 mars 2018 at 14 h 41 min

    Merci, merci et merci pour cet article.
    Je suis à bout cette semaine et je n’ai qu’un enfant! Te lire me donne du courage et me permets de déculpabiliser.

    Répondre
    • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 32 min

      Merci à toi pour ce retour. Bon courage.

      Répondre
  • Coralina 10 mars 2018 at 15 h 24 min

    Cet article fait un bien…Mais un bien! Le pied! Je fais partie de cette majorité de mamans éternellement coupables dans leur tête, qui voudraient tout réussir tout le temps, et avec le sourire! Malgré le fait que je n’ai qu’une fille, et bien parfois je suis lasse. Vraiment lasse. Genre les machines, la bouffe, les couches, les levers à 6h30, les humeurs de ma fille, tout ça, et bien je le lâcherais bien pendant une journée, une matinée, même juste une heure! Pourtant, dieu sait que je l’ai voulue et attendue, ma fille! Mais parfois je suis un vrai chiffon tout mou, tout fatigué et là je me dis que je ne mérite pas ma place de maman, que je n’assure pas. Alors les articles comme le tien me font vraiment beaucoup de bien. Merci!

    Répondre
    • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 32 min

      Bisous au chiffon et bon courage. Je comprends tellement.

      Répondre
  • lilyplum 10 mars 2018 at 17 h 56 min

    Enfin ! Enfin quelqu’un brise le tabou de la maman usée et qui demande juste une corde lol… J’en ai vu des mamans parfaites, des mamans pour qui tout est toujours beau, la vie en bisounours… Mais bien sûr, et même que la marmotte leur emballe leurs biscuits maison dans le papier d’alu… Ben chez moi c’est pas la maman parfait, c’est la maman imparfaite dans toute sa splendeur. La maman handicapée dans tous les sens du termes, qui a toujours fait au mieux pour élever ses trois filles âgées maintenant de 18 et 16 ans pour les jumelles, et qui continue à lutter… J’ai essayé d’être la maman parfait qu’on réclame partout, eh oh, je suis pas une pieuvre, pas moyen je n’y arrive pas. Je n’y suis jamais arrivée, et ok on s’éclate parfois, mais on crie aussi, on se chamaille, on se fait la tête, et puis on se calme, on réfléchit et on revient plus zen. J’ai toujours dit les choses telles qu’elles sont, faire des enfants c’est top, donner la vie c’est indescriptible, mais ce n’est pas que du bonheur. C’est souvent des galères, des bibs pas lavés à temps, un repas distribué aux trois en même temps avec la même cuillère, des coups de mous, des crises de rire, c’est ça la vraie vie de maman (et de papa). Si tu te pointes à l’improviste t’étonne pas que tout soit pas à sa place, parce que oui, même bien plus grande, ben elle mettent le bazar c’est clair ! et j’ai même l’impression d’avoir plus de travail que quand elles étaient petites. Et quand on me dit « oh l’adolescence c’est juste un mauvais moment à passer », je réponds « ça s’arrête quand ? parce que ma santé mentale est en jeu là… ». Dès fois ça choque, souvent ça fait rire, ben oui c’est comme ça, trois ados en pleine crise d’hormones qui ont toutes les trois leurs problèmes d’apparence, de petits copains, de copines qui saoulent, d’études, de fringues dépassées au bout de 15 jours, ben je me marre pas tous les jours. Certaines fois ça me fait mourir de rire, et d’autres je me sens la plus mauvaise maman du monde, c’est ça la vraie vie de maman, alors merci de le dire tout haut, j’adore ce que vous faites, enfin quelqu’un qui parle vrai !

    Répondre
    • Mathilde 10 mars 2018 at 21 h 44 min

      Merci pour ce message!!!! j’en ai une de 14 et deux autres de 5 et 2ans1/2. Et sincèrement c’est sportif!!!
      Je prône l’éducation bienveillante car c’est le mot bienveillance qui m’inspire. Mais j’ai beau maîtriser le sujet ( du moins je crois), je n’en demeure pas moins une maman avec ses fatigues, exaspérations!!! et j’ai même parfois envie de disparaître!!!! et pour le coup, j’ai beau tourner ça dans tout les sens: la bienveillance doit commencer d’abord par l’être pour nous mamans. Sinon ca sonne creux et les enfants le voient directement. Alors oui on n’est pas parfaite et c’est tant mieux car notre job ce n’est pas de l’être. Prend soin de toi….

      Répondre
      • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 31 min

        Tu as bien résumé oui. Ce n’est malheureusement pas tellement ce que l’on voit ou l’on entend. Merci pour ce témoignage de la vraie vie.

        Répondre
    • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 31 min

      C’est la vraie vie ça. Merci d’en témoigner toi aussi.

      Répondre
  • Céline 10 mars 2018 at 18 h 55 min

    je pourrais en écrire une tartine …….mais je me conterai d’un MERCI
    c’est si bon de se sentir moins seule

    Répondre
    • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 31 min

      Alors juste merci aussi

      Répondre
  • Laurence 11 mars 2018 at 6 h 00 min

    Oh oui un grand MERCI ! Je me sentais tellement mal, cela me soulage un peu de savoir qu’il existe d’autres mamans avec de telles sentiments contradictoires.
    Merci encore

    Répondre
    • Shivamama 11 mars 2018 at 7 h 30 min

      Merci pour ce retour qui fait chaud au cœur.

      Répondre
  • anna 11 mars 2018 at 14 h 40 min

    merci! moi, je suis toute seule avec deux enfants et faut s’accrocher. tous les jours, j’ai des moments où je me demande si je fais bien ou non et où les enfants sont insupportables et où je n’en peux plus. on n’ose pas toujours se l’avouer, on dit que c’est le bonheur, mais pleurer dans la salle de bain pour qu’ils ne voient pas que je craque, ça m’arrive souvent. et tous les blogs de maman parfaite et de parentalité heureuse, bienveillante, etc, ça me déprime, je ‘y crois pas du tout, parce que dans ma vraie vie ça marche pas toujours…Alors merci!!!

    Répondre
  • Picou 11 mars 2018 at 22 h 26 min

    Beau et salutaire cri du coeur…Non, être maman ce n’est pas une ligne droite, il faut des hauts et des bas pour en sentir aussi toute la richesse. Sentir combien on les aime même si on se perd pour eux ; savoir que même quand tout « va bien » on anticipe un peu ces moments qui inéluctablement seront moins bons. Je crois qu’on a aussi le droit de communiquer quand tout va bien – ça fait du bien et donne de l’espoir aussi – mais sans occulter que tout n’est pas idyllique, ou jamais à long terme. La vie, la vraie, c’est des moments rose paillettes comme des moments caca mou ; des moments inoubliables et des moments qu’on fera exprès d’oublier. Il y a tout ça, dans la vie, et tant mieux, au fond. Car sans ces moments si durs, on ne se rendrait pas compte de la chance qu’on a. Courage en tout cas et évidemment, tu fais bien de parler de tout ça car chercher de l’aide quand on craque n’aide pas que nous, mais aussi les autres qui vivent la même chose en se culpabilisant en silence (j’avais fait un article là dessus, si jamais ça peut te faire du bien de le lire : http://www.picou-bulle.com/maman-craque.html).
    Mère parfaite, parfois. Mère normale, souvent. Mère du mieux qu’on peut, et c’est déjà pas mal.

    Répondre
  • Silvana 13 mars 2018 at 16 h 08 min

    Ciao bella, et
    Grazie! Merci pour avoir partagé ton état d’âme ,je suis comme toi ,à des moments, dans le lit le soir ,en train de pleurer.En ce moment avec mes deux zozos des 8 et 3 ans, j’en déguste…et je n’hésite pas à raconter ce qu’il m’arrive dès que je croise une copine qui me demande comme ça va.J’ai l’impression que ça m’aide,surotut quand la personne en face comprend,te soutien et partage tes explosions.
    Mon fils qui me dit:eh bah ,t’avais pas à nous faire naître!C’est dure à avaler…au même temps tu te dit, il a raison , si j’ai décidé de « le faire « je dois assumer.Pas facile tous les jours.C’est rassurant de savoir qu’on est pas seule à vivre certaines émotions.
    Alé,à bientôt bella,Baci Baci Baci

    Répondre
  • Silvana 13 mars 2018 at 16 h 11 min

    Ciao bella, et
    Grazie! Merci pour avoir partagé ton état d’âme ,je suis comme toi ,à des moments, dans le lit le soir ,en train de pleurer.En ce moment avec mes deux zozos des 8 et 3 ans, j’en déguste…et je n’hésite pas à raconter ce qu’il m’arrive quand je croise une copine qui me demande comme ça va.J’ai l’impression que ça m’aide,surotut quand la personne en face comprend,te soutien et partage tes explosions.
    Mon fils qui me dit:eh bah ,t’avais pas à nous faire naître!C’est dure à avaler…et au même temps tu te dit, il a raison , si j’ai décidé de « le faire « je dois assumer.Pas facile tous les jours.C’est rassurant de savoir qu’on est pas seules à vivre certaines émotions.Heureusement qu’il a aussi des explosions des rires !Comme quand tu est à table et ils font exprès de péter!Mamma mia!
    Alé,à bientôt bella,Baci Baci Baci

    Répondre
  • Magali 14 mars 2018 at 14 h 15 min

    Merci Shivamama.
    Je découvre votre blog, vos articles, votre humour (que c’est bon de rire), vous rends d’âmes, vos galères (je ne suis donc pas seule ? ), Votre mémé.
    J’ai à la fois les lames aux yeux, la gorge nouée et mal aux côtes de rire. Merci, merci, merci.
    Je supporte moi aussi de moins en moins bien certains blog trop parfaits. Ça me fait du mal finalement car chez moi non plus ce n’est pas parfait. Moi aussi, j’essaye de garder la tête hors de l’eau, de rester calme, compréhensive, bienveillante et inventive pour tenir le choc face à mes deux petits. Chez moi, il y a souvent des jouets de partout, du brocolis sur le sol, des vêtements un peu partout, des colères de deux ans, des pleurs panique de petit bébé et des haussement de voix. Pas chez eux ?… C’est louche…. Chez moi, il y a aussi beaucoup d’amour, de rire, de complicité, de bonheur, des mots d’amour et c’est ma médaille.
    Merci encore. Longue vie à Shivamama !

    Répondre
    • Shivamama 14 mars 2018 at 14 h 47 min

      Merci pour ce retour qui fait chaud au cœur.

      Répondre
  • Magalie 21 mars 2018 at 17 h 28 min

    Je reprendrais simplement la phrase de Florence Foresti dans Madame « Mais comment elles font les autres, moi crier et courir c’est la BASE de mon éducation… »
    Mes petits Zèbres, me rendent totalement dinguos parfois, souvent, quotidiennement. Ils posent des questions tout le temps, ils leur fut des réponses précises en permanence. Ils mettent le bordel partout tout le temps. Ils s’attendent à ce que je sois leur cerveau, celui qui rappel, qui organise et qui retrouve surtout.
    J’adore quand ils partent en vacances chez leur grands parents et que je me retrouve seule avec mon amoureux.
    Mais ce que je préfère c’est quand on est tout les 5 à se marrer autour de la table (quand je pètes pas un cable à la 25ème cuillérée de riz au sol) quand on fait un nouveau jeu de société tous ensemble, qui ils viennent faire un calin dans notre lit (à 9H oui YEs on y est arrivé)
    J’adore aussi les retrouver tout les soirs après l’
    école et les écouter me raconter leur journée. je les aime même s’ils me rendent folle…

    Répondre
  • Charlotte 23 mars 2018 at 10 h 34 min

    Salut, c’est la première fois que je viens sur ton blog et merci simplement.
    Car en ce moment, je me documente beaucoup sur la parentalité positive et bienveillante pour essayer d’être meilleure, et qu’est ce que c’est culpabilisant !!
    Alors merci pour ton honnêteté sans filtre ça m’a fait me sentir mieux et moins seule. C’est fou de se sentir seule dans une telle situation alors que finalement c’est pour la majorité d’entre nous que cela se passe comme ça.
    Alors les pro parentalité positive et bienveillante vont dire que c’est dur aussi pour eux mais qu’ils préfèrent seulement montrer le meilleur pour rester positif. Mais pourtant je ne crois pas qu’être honnête soit négatif…à méditer :)
    Encore merci !!

    Répondre
  • Margot 24 mars 2018 at 13 h 49 min

    Bon moi j’arrive après toutes les autres et je ne peux que confirmer, merci Shivamama!!!
    On est bien d’accord que c’est ça, la vraie vie, et que oui, y’en a marre des mères parfaites qui ont le temps de mettre du vernis à ongle un lundi soir tranquille peinard pendant que leur progéniture s’occupe sagement avec un jeu pédagogique et sans se disputer pour savoir qui aura le pion rose…J’avais participé il y a cinq ans à un groupe de « parentalité bienveillante » pour aider une copine qui démarrait en coaching et avait besoin de cobaye…Bon, ben, cinq ans après ces bons conseils, je HURLE toujours sur mes enfants et sur mes élèves!!!! Et je craque, et je culpabilise, et tout et tout…
    Comme quoi, on peut être formé, savoir plein de choses…ben…on est humain quoi!!! Et tant mieux!
    Et puis tu as bien fait de faire le tri, je suis moi-même blogueuse à mes heures perdues, et j’ai aussi arrêté de suivre certains blogs où je n’arrive pas à me retrouver, à m’identifier…Alors que toi, maman et maitresse comme moi, je te kiffe!!!!! Continue, on aime te lire! Et je vois ce que tu fais en classe aussi avec tes patates, c’est super!
    Voilà, c’est dit!
    #mêmecombat #lavraievie

    Répondre
  • mamanquidéchire 26 mars 2018 at 16 h 56 min

    Hello, je suis tombée un jour sur ton blog, par hasard, en cherchant sur Google « blog de maman », un truc dans le genre. Et j’ai rie. Tellement. Alors je suis revenue te lire de temps en temps.
    Je suis maman d’un petit bonhomme de 20 mois. Alors tu fais figure de super héros avec tes trois moufflets…même si je sais que tu n’en es pas un et que c’est justement le message que tu voulais faire passer par ce post.
    Mais voilà, je crois qu’en chacun de nous (parents) se cache un super héros. Et aussi, un être humain.
    J’apprends à être maman, tous les jours. Et, parfois, j’ai de bonnes notes, et parfois (souvent), je me trompe. Je recommence, j’essaye encore, je me retrompe. Je me dénigre quand ça arrive.
    Parce que chez moi c’est le bordel, parce que j’ai fait des coquillettes à mon petit, plutôt qu’une soupe pleine de légumes bio, parce que je l’ai laissé un peu pleurer dans son lit, parce que j’ai oublié de lui donner le bain un soir, parce qu’il a un trou dans sa chaussette gauche… et pour tellement d’autres raisons.
    Et puis, il me regarde, sourit et dit « ptite môman »…Et là … là, je sais que j’y arrive, que je gagne.
    C’est ça le plus important. Pas d’avoir une super déco, un super maquillage, de poster des photos sur Instagram. Les mamans parfaites n’existent pas, comme tu dis… Bande de grosses menteuses !!!! Laissez vous aller, arrêter de faire croire que….

    La vie sera tellement plus belle…puis c’est chouette de temps en temps d’avoir de la peinture dans les cheveux, de la terre sur les baskets, du feutre sur les doigts….cela veut dire qu’on s’est amusés, qu’on a profité…

    Répondre
    • Shivamama 26 mars 2018 at 17 h 37 min

      Hoooo oui. J’ai lu une fois sur le net, une psychologue dire « si vos enfants ne sont pas assez sales le soir pour prendre un bain, c’est qu’ils n’ont pas assez joué ! ». Et j’adore. C’est la vraie vie. Merci pour ton témoignage.

      Répondre
  • crapo 11 avril 2018 at 19 h 02 min

    Salut! A moi aussi ça m’a fait du bien. Depuis je surfe pour regarder ces blogs de mères parfaites et imparfaites et j’ai créé le mien, avec 1 article pour le moment. Et comme les gosses ne sont pas là, je me plains des parents d’élèves parce qu’il semblerait que je ne sois pas une prof parfaite non plus!

    Répondre

Laisser un commentaire