photobooth-mariage-haute-savoie

On a testé le PhotoBooth (et on s’est bien marré)

On rêve tous d’un mariage à notre image, grandiose ou simple, jaune ou vert, en été ou en hiver. Mais par-dessus tout, ce que l’on souhaite c’est figer cette journée, notre journée à tout jamais dans nos mémoires. Pour nous. Pour nos proches. Se souvenir pour toujours d’une journée si éphémère.

On fait, bien sûr, des photos « officielles » avec un photographe pro ou une frangine qui déchire. Mais, il est dans l’air du temps de se créer aussi des petits souvenirs plus personnels, plus fun aussi.
Pour notre mariage, nous rêvions d’un photobooth (photomaton). Mais rappelez vous, notre mariage participatif nous demandait de revoir chaque budget à la baisse; alors nous avions fait un trait dessus. Nous avions opté pour deux options « home made ».

Un Polaroïd : pour que les invités puissent nous laisser un petit mot sur chaque photo d’eux, qu’ils pouvaient ensuite accrocher sur une corde à linge avec des pinces. Alors oui, les photos sont rigolotes et les petits mots adorables mais la qualité est médiocre et le papier photo coûte une fortune (sans compter l’achat du Polaroid). De plus, soit les invités nous laissaient la photo soit ils repartaient avec… l’un des deux était lésé. Compter 150€ environ pour cette option (100 tirages).

livre_or_polaroid
Deuxième solution : créer son photobooth. Ou un équivalent. Là aussi ça coûte des sous. Pour notre part, nous avions créé un simulacre avec un vieux fauteuil, un escabeau pumpé et une go-pro d’occasion. C’était très joli, champêtre et fun comme on aime. L’idée était là… mais le soleil aussi. Et la go-pro n’a pas aimé les 34 degrés. Elle a grillé. De plus, même si le dispositif avait marché, les invités auraient été frustrés. On se prend en photo, mais on ne voit pas le résultat, on ne repart avec rien. Enfin, il aurait fallu rajouter le coût de l’impression des photos par la suite.

photobooth_cadre

Bref… On n’était pas au point niveau souvenirs photos rigolotes. Il fallait bien un échec à notre mariage champêtre et baskets.

Cette année, à l’occasion du mariage de Tonton Antoine (alias #tontonconnard), nous avons pu tester le photobooth de Boly. Et je dois dire… qu’il n’y a pas photo (mouahahah jeu de mot). L’objet fait clairement le job.

  1. Il est facile à installer (explication lors du retrait et vidéo sur le net en cas de trou de mémoire)
  2. Il est facile d’utilisation. Avec un écran tactile petits et grands (comprenez : jeunes et très vieux) peuvent l’utiliser sans problème. On touche pour choisir notre format de photos (4 formats possibles). On prend la pause en regardant le compte à rebours, on touche pour choisir un filtre, on clique sur l’imprimante pour sortir sa ou ses photos.
    photobooth-74
  3. Et le point le plus important est bien là : les sorties photos. Avec 400 impressions prévues dans la location, les invités peuvent très largement imprimer une photo pour eux et une pour les mariés. (On flippe un peu au début en voyant toutes ces impressions sortir, mais je vous jure qu’avec 400 impressions, vous êtes très très large. Au pire, Boly vous donne une cartouche en rab qu’ils ne facturent que si on la craque. No stress).
  4. Et c’est si fun ! La caisse de déguisements invite clairement à déconner et l’impression des photos incite franchement à recommencer tant elles sont collectors. Cela crée une vrai émulation et donne une très bonne ambiance assurément. Pour le peu que l’assemblée ne soit pas composée de peigne cul. Mais ce n’est pas notre cas… vous ne me connaissez que trop bien.

photomaton-74-location

Avec du recul, je pense franchement que j’aurais dû accorder ce budget pour un photobooth à mon mariage car l’un dans l’autre, je ne pense pas avoir été gagnante financièrement et je n’aurais pas été déçue du résultat. À noter que l’intégralité des photos prises sont envoyées en format numérique le lendemain aux mariés. Et oui. Même si tata Janette a pris une photo de ses miches mais n’a pas souhaité l’impression , les mariés pourront profiter de tata Jeannette sous toutes ses coutures sur leur ordi (et si au pire, vous dépassez les 400 impressions, le photobooth continue de prendre des photos et de les enregistrer !)

Alors pour un mariage, un baptême, un anniversaire, la finale de la coupe du monde (on est en finale putain !!!), je vous recommande ce petit bijou de chez Boly qui certes a un coup (380€ pour des photos HD illimitées en numérique,  400 impressions, 10 accessoires -chapeaux, lunettes, boa,…- envoi des photos numériques sous 48h) mais qui en vaut vraiment le coup.

Je ne dis ça, je ne dis rien mais parfois, ça peut être le cadeau (surprise ou pas) des témoins, parrains, marraines, supers potes qui déchirent, Didier Deschamps. Par exemple…

Bel été, belles festivités, belle finale les yogis,

Shivamama

1 Commentaire

  • Sarah 25 juillet 2018 at 14 h 31 min

    Très bonne idée ce photobooth, et je trouve le prix raisonnable comparé à d’autres trucs de mariage. Si je me marie, je privilégierai ce genre de chose, quitte à sacrifier le sacro-saint photographe professionnel (dont les prestas sont souvent hors de prix et kitsch)

    Répondre

Laisser un commentaire