apprendre-a-nager-enfant

Ne pas apprendre à nager à ses enfants (ou presque)

Ça y est ! Mes trois enfants savent nager ! Alors… entendons nous ! Esthétiquement parlant, on n’est pas dans du Florent Manaudou (quoi que mon fils…) mais plus dans du chien asthmatique qui traverse une rivière pleine de morpions. Le style n’est pas là, mais la sécurité oui ! Et très franchement, c’est un très gros poids qui s’envole pour la petite maman au four et au moulin que je suis. Ils n’ont pas le droit de se baigner sans surveillance pour autant, je suis toujours autour du bassin, dans la bassin ou sur le bassin avec mon flamant rose. Les yeux rivés sur leur petit cul. Mais je respire un peu. Mes trois enfants ne risquent plus la noyade.

noyade-enfant-piscine

Et ça, c’est grâce à ma copine maître nageuse qui, lorsque YogiBoy était tout petit (et moi déjà grosse comme une orque après une fondue enceinte de sa soeur), m’a dit « ne lui mets pas les brassards ». Et je ne leur ai pas mis de brassards. Jamais. Ou seulement si la zone de baignade ne disposait d’aucun point où ils avaient pied. J’ai la chance d’habiter en Haute-Savoie et les nombreux lacs ont été un terrain d’apprentissage parfait pour eux avec leur pente douce et leur faible remous.

Alors en pratique comment j’ai fait pour apprendre à nager à mes enfants : rien. Je n’ai rien fait. J’ai laissé faire. Sans brassard, ils testent le milieu aquatique. Ils expérimentent et comprennent tranquillement les qualités et inconvénients de l’eau. À leur rythme. « Si je mets la tête dans l’eau, je ne peux pas respirer. Si je reste debout, je n’arrive pas bien à avancer. Si je m’allonge, je flotte. Et si je bouge les pieds j’avance… » etcetera, etcetera… Ils se sont déjà cassés la gueule, la tête sous l’eau, de l’eau plein les naseaux, sans appui pendant quelques secondes mais ils avaient pied, donc se sont rétablis tout seul. Avec maman juste à côté. Qui veille. Toujours.

C’est finalement un peu comme la marche. On ne dit pas à son bébé. « Alors tu vois Maurice-Emile, tu mets un pied devant l’autre et avec tes orteils et tes bras tu vas t’équilibrer ». Non… l’enfant se met debout et teste. Et tombe. Et re teste. Et re tombe. Et finalement un jour, quand il a réglé tous les paramètres, se met à marcher.

Quand ils n’ont pas pied nous alternons entre brassards et nos bras. Parfois, ils veulent s’échapper de nos mains pour explorer. Et je laisse faire… et ils coulent. Ça ne dure que quelques secondes (2 peut-être 3) mais ils découvrent leurs limites et celles de l’eau. Sans panique. Juste par équations mathématiques et logique. En mode essai-erreur. Le meilleur apprentissage qu’il soit. Et c’est une maîtresse qui vous le dit.

Finalement un jour, vers les 4 ans pour mes enfants, ils nagent. Se propulsent avec les jambes, sortent la tête de l’eau grâce à leurs bras pour respirer. Et ils s’éclatent et maman respire.

Il est évident que je dispose d’un cadre privilégié pour que mes enfants puissent acquérir la nage de cette manière. Les lacs, la piscine de Mamita : ils sont dans l’eau depuis toujours. Je suis aussi moi-même très à l’aise avec le milieu aquatique (et donc sereine avec cet apprentissage). Ça aide beaucoup et ça peut être une autre histoire pour un parent moins copain avec l’eau.

Mais si le conseil si précieux de ma copine en or maître nageuse pouvait servir plus largement, j’en serais plus qu’heureuse.

Alors un seul mantra : aux chiottes les brassards s’ils ont pieds.

Et une autre requête de ma copine, celle-là même qui surveille vos poulets dans le lac d’Annecy tout l’été (entre autres) : surveiller son enfant dans l’eau, même quand il sait nager, ce n’est pas à 5 mètres du bord, le nez dans le dernier Closer (oui je sais… Brad Pitt et Angelina Joli sont en plein divorce). C’est au bord de l’eau, les yeux rivés sur la prunelle de vos yeux. Une seconde d’inattention et c’est la noyade (en silence). Prenez soin de vous, prenez soin d’eux et bonne baignade. Et puis de toute façon Brad Pitt change de meuf comme de chemise. Il ne m’a juste jamais vu sur mon flamant rose.

savoir-nager-enfant

Et vous ? Vous abordez l’apprentissage de la nage de quelle manière ?

Shivamama

7 Commentaires

  • Marie 14 août 2018 at 0 h 42 min

    Bonjour,
    Je fais exactement la même chose avec mes fils (4 ans et 2,5 ans) sur les conseils d‘une copine maître nageur aussi.. et ils sont très à l‘aise dans l‘eau, ils sautent et le grand nage (Style du chien asthmatique aussi).. je suis même allée un chouïa plus loin: ils n‘ont pas de brassards (je déteste ces trucs qui gardent les bras en haut dans une position pas du tout naturelle pour nager) mais un gilet (jusqu‘à 18 kg) puis une ceinture de bouchons. J‘avoue aussi être moi-même à l‘aise dans l‘eau et ne pas paniquer dès que leur tête passe sous l‘eau..
    À part ça, j‘adore le ton des articles de ce blog alors continue à nous faire marrer et partager ta vie de maman pas parfaite mais tellement chouette!

    Répondre
    • Shivamama 14 août 2018 at 8 h 19 min

      Merci pour ce retour. C’est vrai que le gilet c’est pas mal aussi quand ils n’ont pas pied !

      Répondre
  • Charlotte - Enfance Joyeuse 14 août 2018 at 10 h 17 min

    Merci pour ce retour d’expérience ! On y pense rarement alors que pourtant ça semble naturel… Cet article m’a fait cogiter, a remis en question certaines pratiques que je ne questionnais même pas, alors merci pour ça !

    Répondre
    • Shivamama 14 août 2018 at 10 h 21 min

      Super ! C’était le but. Moi aussi les conseils de ma copine m’ont fait cogiter !

      Répondre
  • Claire Rêves de fripouilles 14 août 2018 at 16 h 17 min

    Pour mes grandes, on les a habitué à l’eau très tôt, bébé nageur, mer, lac (léman) et piscine de mamie, puis cours de natation à 5ans. Mes 2 plus jeunes ont eu les mêmes habitudes mais avec un côté plus détendu et donc ma 5ans a appris à nager seule pendant l’année scolaire (en attendant les grandes qui avaient leurs cours) et mon petit de 3ans commence à nager depuis quelques semaines après stage intensif de piscine etc depuis le début de l’été ! Donc on a enlevé les brassards depuis longtemps de nos sacs de piscine! (Et plage on n’a jamais pris)
    Quel soulagement et quelle détente pour nous! Même si il faut être vigilant

    Répondre
  • Daïana 30 août 2018 at 16 h 23 min

    Merci pour ces précieux conseils, je n’y avait même pas pensé. Je fais parti de ces parents qui ne sont pas amis avec l’eau… Mes parents ne l’étaient pas non plus et m’ont transmis cette peur (d’ailleurs mes frères et ma sœur c’est pareil).

    Je ne sais pas nager malgré les nombreux cours (séances de torture) que j’ai pu faire. Je suis toujours tendue même dans le petit bassin avec la boule au ventre que mon trésor se noie (il a 2.5 ans). Un cercle vicieux mais je prends sur moi et je l’amène tout de même à la piscine régulièrement…

    Merci pour cette article, je vais essayer de lui laisser un peu plus d’espace quand on est dans l’eau et essayer de lui faire confiance comme pour tous les apprentissages de la vie qu’il a acquis jusqu’à aujourd’hui.

    Répondre
    • Shivamama 30 août 2018 at 18 h 19 min

      Demande de l’aide au maître nageur. Participe à des ateliers. Ne reste pas toute seule. Bon courage à toi.

      Répondre

Laisser un commentaire