reconversion

Maicresse Maëlle

Jeudi 1 décembre. 17h34. « Allô, c’est Matthieu, le directeur de l’école où tu feras tes stages d’observation en janvier. J’ai une maîtresse en arrêt jusqu’à noël, tu prendrais la classe ? Tu commences demain ! »

Voilà, dans l’ordre, toutes les choses que j’ai pensés lui répondre :
1- « je n’ai pas encore le concours tu te souviens ? »
2- « j’ai envie de me chier dessus tu te rends compte ? »
3- « non de dieu de bordel de crotte !!!!! »

Je me suis ensuite dit qu’une maîtresse ne dit ni crotte ni chier et que, préparant le concours c’était une chance de pouvoir avoir sa classe deux semaines, bien mieux qu’un stage d’observation. Je lui ai dit : « ok go! Demain 8h tu me briffes ? »  Je me chiais dessus, mais j’ai pas précisé.

J’avais peur oui,mais je n’avais pas le droit de refuser une opportunité pareille. D’habitude quand je commence un nouveau job j’ai la boule au ventre, je n’en dors pas la nuit. Là, bizarrement, j’ai un peu cogité, puis j’ai dormi comme un bébé (nous reviendrons sur cette expression de merde et mensongère dans un futur article).

Demain donc, j’aurais ma classe. 27 élèves de CP. 54 petits yeux qui me scrutent. En fait ce n’est pas tant les yeux que j’aurais dû redouter…

reconversion-crpe

Une copine m’a dit « hoooo des CP. C’est trop chou des CP. C’est plus des bébés mais pas encore des pré-ados ». Cette personne n’est malheureusement plus mon amie.

C’est fourbe un CP. Ça papote un CP. Ça rechigne. Ça te prend pour un jambon un CP.

J’ai fait ma programmation. Semaine par semaine. 45 min par 45 min. Du français. Des maths. Un peu d’éducation moral. Du bricolage de noël. De la poésie. Quelques chants aussi.

La première grosse claque c’est la différence de niveau. Le matin je leur fais copier les devoirs pour le lendemain. Certains mettent 10 min. D’autres 45. D’autres encore ne finissent jamais. Je dois occuper les uns, motiver les autres, gérer l’oisiveté, palier les lacunes. Ça s’appelle la différenciation. L’éducation nationale voudrait que chaque élève ait un enseignement particulier, personnalisé. Comme d’habitude avec l’éducation nationale, c’est très joli sur le papier, dans la réalité, avec 27 élèves…

La deuxième grosse claque c’est l’école inclusive. Quand on a étudié ça en formation j’ai trouvé ça génial et tellement normal. Tout élève handicapé a le droit à une scolarisation dans l’école la plus proche de chez lui. Bien évidemment. Sauf que j’ai trois élèves en difficulté majeur dans ma classe avec différents troubles. Et seulement un seul bénéficie d’une avs (auxiliaire de vie scolaire) 1h30 par jour… le reste du temps, c’est à moi seule de palier au handicap de chacun. Dans une classe de 27 donc. Les lois c’est bien, donner les moyens de les appliquer c’est mieux.

Troisième claque mais plus rigolote cette fois, les parents. On m’avait dit : le plus dur ce ne sont pas les enfants, c’est les parents. Effectivement… il y a ceux qui s’en battent le jambon, les démissionnaires, et c’est encore ceux que je préfère. Ceux qui t’expliquent ton métier (futur métier), les intrusifs. Je me demande encore si chez le garagiste ils font la vidange eux-mêmes et si chez le boulanger ils lui indiquent le temps de cuisson. Ceux qui ont enfanté la 8em merveille du monde : « quoi!!!! Mon fils ?! Un mot dans son carnet ?! JAMAIS JAMAIS on ne lui a mis un mot dans son carnet. » « Votre enfant rote et met les pieds sur son bureau… » « c’est le changement de maîtresse, ça le perturbe. »….

crpe-2017-forprof

Grosso modo je n’ai pas eu le silence une seule fois en deux semaines. J’ai perdu ma voix dès le premier jour. J’ai  passé mon temps à confondre les trois Grabriel. Ils m’ont donné 42 ans, m’ont mimé le « paresseux » (oui oui l’animal… mimé par une enfant de 6 ans…c’est …surprenant!) alors que je demandais un verbe, m’ont dit qu’un photophore c’était la maison des chevaliers, que Joseph, le papa de Jésus, était charcutier, on écrit « une ne plume » dans leur dictée parce que je ne sais pas encore bien dicter, m’ont dit « je t’aime » et « t’es belle » 54 fois, « mais maîtresse Sandrine elle ne fait pas comme ça » 854 fois, j’ai oublié de faire l’appel, j’ai taillé 374 crayons, je me suis couchée à 19h32 deux fois. Et vous savez quoi ?

J’ai kiffé !

J’ai kiffé parce que j’ai eu une équipe pédagogique du tonnerre, pleine de maîtresses à l’écoute et donneuses d’astuces et de conseils bienveillants. Un directeur rassurant et protecteur. On m’a proposé de continuer le remplacement. J’ai dû refuser. Je n’ai pas le temps de préparer le concours quand je fais classe. Et il reste ma priorité. Parce qu’à la rentrée : je veux être maîtresse, la vraie de vraie !

À bientôt les Yogis ! Et bonne année à tous ! Vous connaissez déjà mon premier vœux 😉

Shivamama

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

7 Commentaires

  • Marie-Esthele 15 janvier 2017 at 16 h 58 min

    Oh mon dieu.. je suis une AVS dans une classe de CP/CE1.. ma nenette a le droit a 24h de présence ce qui aide beaucoup la maitresse quand meme…
    Et oui les CP c’est pas facile mais tellement de plaisir quand ils arrivent a lire… quand ils comprennent la lecon de math bref.. j’adore !!

    Bon courage pour ton concours

    Répondre
  • Angelique 6 août 2017 at 17 h 26 min

    C’est une chance d’avoir fait un remplacement ! Je suis professeur des écoles…c’était aussi une reconversion. J’ai commencé par des suppleances à mi temps. Je ne regrette pas cette reconversion. As tu eu le concours?

    Répondre
    • Shivamama 6 août 2017 at 22 h 15 min

      Ouiiii je l’ai eu ! J’attaque en septembre avec des PS dans l’école de mes enfants ! Je suis aux anges (bon ok je flippe un peu aussi). Et toi ? tu as quelle classe ?

      Répondre
      • Angelique 7 août 2017 at 8 h 35 min

        Félicitations ! J’ai une classe de PS/MS…j’en ai jamais eu (tjs eu des ce2 ou cm1). J’ai peur !!! Lol

        Répondre
  • Vanessa 8 août 2017 at 9 h 40 min

    Bonjour,
    Bon courage pour la future rentrée  Petite question, vous avez quel niveau d’études ? Ma question est en fait de savoir si vous avez « profité » d’avoir 3 enfants et de pouvoir passer le concours à ce titre ou si vous aviez le niveau d’études requis (bac +5) ? Et y a-t-il un article où vous expliquez comment vous avez préparé le concours ? Seule ou par correspondance ? Ou… autre ? Merci pour votre réponse ))) & Bravo pour votre dernier article, qui fait un peu le tour du web.. la classe 😉

    Répondre
    • Shivamama 8 août 2017 at 10 h 00 min

      Bonjour,
      J’ai effectivement une licence et c’est ma troisième qui m’a ouvert les portes du concours. J’ai commencé à me préparer seule, puis ma conseillère pole emploie a réussi à me faire financer une formation Forprof que je recommande. Tu es tentée par le métier ?

      Répondre
  • Ellen 8 août 2017 at 17 h 37 min

    Bonjour,
    sur facebook il y a une page « tous les professeurs des écoles » plutôt sympa et où tu pourras papoter avec des enseignants de primaire de tous niveaux, débutants ou plus expérimentés, ça se dispute parfois, on n’est pas toujours d’accord, mais on échange aussi énormément et on se fait des calins aussi 😉 Rejoins nous !

    Répondre

Laisser un commentaire