temporalite

La temporalité et l’enfant

La temporalité. Shiva tout puissant la temporalité chez l’enfant. Elle nous tuera. Croyez-moi. C’est un fléau sans nom. Si il est normal que nos têtes blondes rousses ne maîtrisent pas les notions temporelles jusqu’à l’âge de 6 ans minimum, la situation n’en est pas moins décourageante.

En allant à l’école le matin « c’est la petite sieste avec la maîtresse là ? »
A 11h30 « pourquoiiiii t’as pas pris le goûter !!! » (en mode serpillère cf : l’article de la semaine dernière)
A 13h30 « c’est la nuit là ? »
A 17h « on va à l’école ? »

Déroutant. Sans compter le mercredi avec juste l’école le matin et les week-ends où ils me demandent régulièrement si c’est les vacances. Je ne parlerais pas non plus des saisons et les nombreuses fois où ils veulent partir en tongs en plein mois de janvier ou mettre leur bonnet un 14 juillet. C’est une autre histoire, un autre sujet.

Lassée de répéter « non, là c’est le matin », « mais non, on ne prend pas le petit-déjeuner le soir » ou encore « c’est pas la nuit mais la sieste, renfiles-moi cette culotte », j’ai décidé de prendre les devants et de leur fabriquer avec les moyens du bord un petit tableau pour qu’ils se repèrent un tantinet.

routine-enfant

Ça m’a coûté en tout et pour tout 8€ et ça marche plutôt bien. Attention, je n’ai pas dit que je détenais la solution miracle. Il disent toujours « une fois » pour « tout à l’heure » et me demande encore si « là, c’est la nuit » alors que franchement la gueule de leur mère devrait leur suffire à se repérer dans la journée. Néanmoins, j’ai de moins en moins le mode serpillère quand je n’ai pas le goûter à 11h30 et dispose d’un outil fort agréable vers lequel les renvoyer quand leurs questions me déconcertent.

Vous allez voir, ma fabrication est digne du concours Lépine :

Un vieux bout de planche du mariage pour le support.

La gouache des enfants pour peindre chaque moment de la journée d’une couleur distincte (les mamans de l’école comprendront mieux pourquoi je hurle à 11h30 « Mais on est dans le jauuuuuuuuune ! »).
Rose pour le matin, jaune pour le midi donc, vert pour l’après-midi et bleu pour le soir. Ils me demandent régulièrement dans quelle couleur nous sommes et distinguent plus facilement le moment de la journée (début, milieu, fin). J’ai vernis pour protéger la peinture parce qu’au détour d’un placard j’ai retrouvé une bombe, pas sûr que ce soit indispensable.

Entre en scène ma seule et unique dépense : le velcro, acheté sur le net (un ruban de scratch adhésif de 2m5). Je n’ai pas tout utilisé. Découpé en carré, j’en ai disposé sur toute ma planche (le velcro qui gratte).

Trois colonnes, une pour chaque enfant, et un emplacement pour le jour de la semaine. J’ai personnellement mis deux activités le matin (le lever et maison/école), une pour le midi (maison/cantine), trois pour l’après-midi (école/sieste école/sieste maison, maison, jeu, douche,…) et deux pour le soir (repas, coucher). Mais à chacun d’ajouter ou de diminuer les sections selon le programme de la maison.

diy-calendrier-semainier-enfant

Puis j’ai fabriqué toutes les petites cartes. Le plus long. Je les ai faites à l’ordi et ai utilisé Tchoupi (parce que Tchoupi, c’est comme Martine, il fait de tout, parce que c’est facile à trouver sur le net et que les enfants le connaissent bien). Mais on peut très bien dessiner soit même ou choisir un autre héros (Martine par exemple !). J’ai écrit le nom de l’activité à chaque fois pour mon grand qui adore déchiffrer et apprendre à lire.

J’ai plastifié chaque petite carte (je veux devenir maitresse, je suis donc obligée d’avoir une plastifieuse. C’est comme un pompier et son casque. Une maitresse, ça a une plastifieuse, CQFD). J’ai payé la mienne 30€ pour le mariage. Je m’en sers toutes les semaines. Elle est très largement amortie et je ne peux plus m’en passer (compter 8€ les recharges de 100 pochettes plastiques). J’ai ensuite collé un carré de velcro au dos de chacune des cartes (le tout doux cette fois-ci).

Pour ne pas perdre les petites cartes qui ne servent pas ce jour là et pour ne pas que YogiBoy se retrouve avec la carte de la crèche et que YogiNenette se retrouve avec la carte de la piscine de grande section, je leur ai fait à chacun une enveloppe différente (plastifiées bien évidement !). Le magazine Flow, ce mois-ci proposait justement de jolies papiers et des gabarits d’enveloppe. Par-Fait ! Un bout de scratch à l’arrière, tout est alors rangé au dos de la planche. Pratique !

routine-journee-enfant-diy

Chaque soir, avant le dodo, c’est le rituel. On fait « la journée de demain ». Chacun décroche son enveloppe. YogiBoy s’occupe de trouver le nom de la journée (excellent travail pour l’association « son-lettre », je vous ai dit que je voulais devenir maitresse ?), puis chacun son tour compose sa journée en fonction de mes indications éventuelles. On repose le tableau dans le salon, ce sera leur point de repère pour le lendemain.

J’ai récemment rajouté des petites cartes, les deux grands devant aller à la garderie exceptionnellement un soir. C’est modulable et c’est ça qui est chouette.
On rajoutera à terme les activités sportives quand ils en pratiqueront. Et d’ici les vacances peut-être des cartes « papi-mamie ».

Je sais que j’en ai encore pour 4 ans minimum. Mais disons que mon pote Tchoupi et moi… on se sert les coudes.

Et vous ? C’est quoi vos techniques ou les perles temporelles de vos enfants ?

À demain ce soir hier les Yogis,

Shivamama

Enregistrer

1 Commentaire

  • Willmann 17 octobre 2017 at 21 h 12 min

    Je viens de découvrir votre blog et cet article qui me rappelle furieusement ce qui se passe à la maison (deux enfants de 7 et 3 ans). J’avais craqué un jour pour un calendrier en format « semaine » avec plein plein de petits carrés aimantés représentant toutes les activités (Ecole, cantine, piscine, avion, train, grands-parents, copains venant dormir à la maison, …) et ça nous aide bien pour répondre aux questions récurrentes (« et après on fait quoi ? » environ 50 fois par jour pour mon numérobis).

    J’ai complété depuis 2 ans avec un planning « home made » pour le détail des tâches à accomplir matin et soir pour ma grande, en détaillant repas, histoire, pyjama, lavage de dents (le plus difficile à faire pour elle le soir et source de perpétuelles négociations …). Ça se présente sous forme d’une roue en carton fixée sur un support avec une attache parisienne. La roue est découpée en quartiers, chacun figurant une activité (l’activité est écrite et dessinée comme ça ça permettait à ma grande d’associer le mot à l’activité et ça va servir pour numerobis). L’enfant peut donc tourner seul la roue après le repas pour savoir ce qu’il doit faire jusqu’au coucher, sans avoir à rabâcher éternellement « et mets toi en pyjama, va te laver les dents, … ».

    Je vais continuer ma découverte de ce blog, merci !!

    Emmanuelle

    Répondre

Laisser un commentaire