fille-femme-parler-communication

La communication selon les femmes

Quand je suis tombée enceinte (en faite je ne suis pas tombée, je n’ai pas chu moi, personnellement, c’est mon stérilet) de YogiBaby, je me suis dit que la terre entière allait me prendre pour une cas soc’. Je me voyais arriver au parc, avec mon grand de 2 ans et ma moyenne de 6 mois, poussant ma poussette tel Zezette du « père noël est une ordure » poussant son caddie. Avec le gros bidon. Sans la cagoule (ça ne me va pas la cagoule). Je me suis dit « on va me juger » et je sentais que j’allais devoir me justifier sans cesse « Non mais je suis tombée enceinte sous stérilet je vous jure!!! ». Alors que merde… si j’avais eu véritablement le plan d’en avoir trois en trois ans, j’avais le droit. Déjà, quand mon bidon ne se voyait pas encore, on me disait en voyant YogiBoy et YogiNenette de 20 mois d’écart « Ben dis donc !!! T’as pas chomé »… Si tu savais (connard) comme je n’ai pas chaumé…

Bref… j’appréhendais alors qu’il s’est passé tout le contraire. Au parc, les mamans venaient me voir plus facilement pour papoter. Pensant que j’avais des jumelles, les gens venaient spontanément me taper la causette très gentiment. Au moment où ils découvraient que j’avais deux rousses alors là, la conversation s’entamait de plus belle.

C’est à ce moment là que je me suis rendue compte d’une chose : la capacité des femmes à échanger sur tous les sujets en moins de 7 minutes de contact. Ça commence par « bonjour » et ça se termine par « Ouais, 4 points de suture à la schnek » ou « Non mais j’avais de ces nichons !!!! ». Sans problème. Nous sommes très à l’aise. En toutes circonstances. Avec des amies ou de parfaites inconnues. Et même sans avoir d’enfants. Non parce que beaucoup de mecs l’ignorent mais les nanas, ça parle de cul à outrance. Tout le temps. Mais pas en gonflant le torse et en riant gras, ça c’est pour vous les gars. Nous, on aborde des sujets de fond (n’y voyez aucun jeu de mot). Depuis la fac, autour d’un café on peut déballer, on peut partager nos ébats de la veille, de nos mycoses et de notre contraception sans sourciller, en terrasse pendant que trois messieurs à côté se ratatinent dans leur Hoegaarden.

solidarite-feminine-girlpower-mojito

On est comme ça. On partage. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être parce que pendant longtemps on n’avait pas notre mot à dire en société alors on partageait entre nous. Ou alors c’est de la solidarité féminine. Peut être parce qu’on n’a pas besoin de parader. De se mesurer le zizi. Peut-être parce que depuis nos 16 ans on nous ausculte la shneck pour un oui ou pour un non alors que pour ces messieurs c’est uniquement s’il y a souci. Et c’est la hoooooonte d’avoir un soucis au zizi !

Du coup ça laisse plus de place au partage. PapaFakir me dit souvent « Non mais tu n’as pas parlé de ça à tes copines ?!!!! »… Ben si… quel est le problème ? C’était avant de leur donner ma recette du guacamole et après avoir recommandé les mojitos… tranquille quoi. Relax. Décontractée de la shnek.

J’aime bien partager. Avec vous virtuellement, avec les copines en chair et en os (et en cocktails), avec PapaFakir en secret sur l’oreiller, avec ma mère (j’évite la conversation sodomie et pince à téton cependant… je reste sa fille), ma sœur, mes cousines. De tout. De rien. Et en rire aussi. Parce que finalement, notre atout, c’est aussi la légèreté non ?

Shivamama

Enregistrer

5 Commentaires

  • Audrey 7 octobre 2017 at 17 h 39 min

    Encore une fois, j’adore…
    Et effectivement entre femmes on parle de tout, sur un ton léger oú non. C’est une des nombreuses chances d’être une femme, pouvoir sans tabou ni complexe parler de la vie et de nos vies avec tout ce que cela implique (comme la schnek ) sans avoir besoin de prouver quoi que ce soit.
    Vive la de la femme libre et bien dans ses pompes.

    Répondre
  • LN 7 octobre 2017 at 19 h 49 min

    Mais c’est ça… aucun complexe c’est ça qui est bon…
    Mon mari ne comprend pas tout le temps mais bon… si il savait
    Vive les femmes, vive les conversations frivoles et vive la schnek !!!!

    Répondre
  • aline 7 octobre 2017 at 20 h 54 min

    A moi aussi elle m’a raconté la vie de sa schnek avant de me dire qui elle était tout autour et pourquoi on se rencontrait !!!! 100% véridique !!! j’adooooooore !! vivement le prochain mojito !!!

    Répondre
  • Mirabel en compote 7 octobre 2017 at 23 h 54 min

    Toujours aussi fan de votre façon d’écrire . J’ai ri !

    Répondre
  • SOPHIE COMMARMOND 8 octobre 2017 at 7 h 18 min

    Ohhh mais que vous êtes incroyable…Vous êtes dans notre cerveau à toutes, ce n’est pas possible…. et je croyais être la seule à dire « shnek » ! Merci, vous lire est un vrai plaisir !

    Répondre

Laisser un commentaire