crpe-maman-3-enfants

Et je devins maikresse

Vous avez suivi l’aventure de ma reconversion professionnelle. Vous avez suivi mon stress et mes angoisses (#jaienviedechialer #jaienviedevomir  #jaienviedevomirenchialant). Vous m’avez aussi beaucoup beaucoup boosté. Et le jeudi 5 juillet, dans la cour de l’école des enfants, les yeux rivés sur mon téléphone depuis 7h du matin, la liste s’affiche. J’y lis mon nom puis m’effondre à 4 pattes sur le goudron brûlant. Une maman qui passe par là me réconforte et pleure avec moi (sans savoir pourquoi mais elle pleure, cette solidarité féminine sans faille quand même !). YogiNenette qui ne comprend pas pourquoi maman est à 4 pattes dans la cour de son école me scrute avec de grands yeux et me demande « t’as pas eu la médaille maman ?! ». Ben si ma puce. La médaille je l’ai eu bordel de fion. Avec mes trois enfants, mon petit bureau et mes petits bouquins, le concours de maîtresse… je l’ai eu.

crpe-candidat-libre

J’y suis arrivée. En un an (je m’en donnais deux). Et là… Ben je suis fière. Parce que ce concours, il n’était pas facile. J’ai mangé de la grammaire matin-midi-soir. J’ai appris les lois, les réglementations. J’ai étudié la pédagogie, la didactique, le développement de l’enfant. J’ai emmené les programmes de l’éducation nationale en voyage de noce. J’ai chialé (oui je pleure beaucoup… je chiale également en entendant « On écrit sur les murs »… pas facile ma vie). J’ai acheté une play station d’occasion à PapaFakir qui se faisait chier, seul, tous les soirs pendant que je révisais. J’ai soulé les maîtresses des enfants à coup de questions chaque matin. J’ai bassiné mes enfants et mes neveux pour qu’ils me racontent comment ils avaient abordé ceci ou cela. J’ai laissé des copines sur le bord du chemin qui ont subi la dure loi sélective des concours. 

Me voila donc PES (professeur des écoles stagiaire) pour une année. À la rentrée j’aurai la charge le lundi, mardi et mercredi d’une classe de petite section dans l’école de mes enfants (oui je sais, j’ai une chance de cocu, il faut que j’en touche deux mots à PapaFakir). Bon… c’est un peu la panique quand même. Mais je suis bien entourée. L’équipe de l’établissement est au top (ils m’ont aidé toute l’année pour le concours je vous dis et croyez-moi… j’étais chiante). Je serai à « l’école des maîkresses » deux jours par semaine (à 10min de la maison… non vraiment il faut que j’en touche un mot à PapaFakir). Avoir eu le concours ne fait pas de moi une bonne maîtresse. Ça m’en donne juste le droit. À moi de travailler. Encore. Cette année ne sera pas facile. Entre la programmation de ma classe, les partiels, mon mémoire, mes propres enfants… ça promet quelques petits pétages de plomb. Mais vous aimez mes pétages de plombs. 

À moi les croutes en pâte à sel, les bricolages en rouleaux de PQ, les nez qui coulent, les doudous qui puent, les vomis inopinés, les décibels hors limite, les « t’as un bébé dans ton ventre maîtresse ? »  (ha-ha-ha les enfants et leur tact…)

crpe-pes-candidat-libre

Et puis il y aura les rousses qui me verront dans la cour, dans les couloirs, qui devront comprendre que maman est en train de travailler. Depuis le début de ma reconversion la grande question reste « Mais quand tu seras maîtresse, tu seras encore notre maman ? ».

Oui, à tout jamais (même quand je serai une vieille mémé morte comme dirait YogiNenette). Je serai une maman crevée, une maman sujette aux extinctions de voix et aux migraines, mais une maman plus dispo et bien dans ses baskets, une maman fière d’elle et avide d’en apprendre encore et encore auprès des 25 loustics de ma classe qui je le sens, me promettent de belles anecdotes à vous raconter . 

Bon allez, je vais aller #chialer puis #vomir puis #vomirenchialant. Puis bosser sur la programmation de ma classe.

Rentrée J-5 !

À la semaine prochaine les yogis

Maîtresse Shivamama 

Enregistrer

19 Commentaires

  • Allobb 30 août 2017 at 8 h 38 min

    Alors, bienvenue nouvelle collègue, et bonne rentrée !

    Répondre
  • Mirabel en, compite 30 août 2017 at 9 h 06 min

    Toujours un plaisir de vous lire , de si bon matin …
    Bravo pour votre concours !!! Je ne.vous lis que depuis peu , du coup une question me taraude, que faisiez vous avant votre reconversion professionnelle ??
    Belle journee a vous et votre p’tite famille!

    Répondre
    • Shivamama 30 août 2017 at 12 h 13 min

      Merci beaucoup. J’étais infographiste/webdesigner.

      Répondre
  • Jeanne Carré 30 août 2017 at 11 h 14 min

    Bravo et bon courage pour cette année chargée. Je te rassure : je pleure aussi . (prof en collège)

    Répondre
  • Madmag 30 août 2017 at 13 h 39 min

    Bravo et bon courage! Je ne sais pas si tu disposeras de + de temps pour tes enfants vu l’année de folie qui t’attend mais n’oublie pas qu’elle en vaut la peine même si elle paraît parfois (souvent) insurmontable! Garde bien ça à l’esprit surtout.
    Bienvenue dans la famille de l’EN et accroche-toi!
    Des bisous d’une T3,maman débordée mais heureuse

    Répondre
    • Shivamama 30 août 2017 at 16 h 46 min

      Merci beaucoup pour ce message. Je sais que l’année va être hard. Cela dit, autant que cette année de concours. Mais j’aurai les vacances d’été et petit à petit les petites vacances, quand je m’organiserai mieux.

      Répondre
  • Ma petite factory 31 août 2017 at 0 h 05 min

    Eh bien, moi je chiale, je chiale et je chiale…. j’espère que je ne vais pas chialer toute l’année comme ça ! Bonne rentrée!

    Répondre
  • Sandrine 31 août 2017 at 21 h 12 min

    Je n’ai qu’un mot BRAVO
    Maman de deux enfants et en plein doute sur ma situation professionnelle une question me taraude !! Comment avez-vous pu trouver du temps pour préparer un concours avec 3 enfants??!!

    Répondre
    • Shivamama 1 septembre 2017 at 6 h 49 min

      Merci beaucoup.
      Trois fois par semaine ma dernière allait à la creche. Je déposais tout le monde. À 8h35 j’étais devant mon bureau, dans les bouquins. Une fois par semaine je mettais les grands à la cantine pour avoir une journée non stop de révision. Et le soir, je couchais la troupe à 20h et je rebossais deux heures.

      Répondre
  • christine 1 septembre 2017 at 17 h 06 min

    Bravooo! Bravo pour le courage et pour le travail et pour tout!
    Et tres bonne rentrée!
    (J’ai lu que vous etiez infographiste « dans la vie d’avant »… héhé, je suis prof et infographiste egalement. Je passe de l’un a l’autre selon les besoins de mon lycée. alalalala. Mais je vais aussi reprendre des classes a plein temps!)
    tres belle année a vouset à vos petits!

    Répondre
  • Alalie 4 septembre 2017 at 16 h 16 min

    Bonjour,
    et bravo… ma maman (instit – à l’epoque) disait qu’il sera bon de prévoir des cours pour savoir poser la voix dans les parcours d’IUFM, … et eviter les extinctions de voix ! Sinon infusion de thym (la ca vient de ma grand mère paternelle (instit également … et oui grande lignée de maicresse !)

    Répondre
  • maman est occupée 7 septembre 2017 at 12 h 29 min

    Je découvre ton blog grâce à ce billet. Bravo pour ton témoignage et pour cette brillante remise en question !

    Répondre
  • Margot 17 septembre 2017 at 22 h 02 min

    BRAVO et bienvenue au club, j’ai deux enfants, je suis maitresse depuis douze ans, et j’aime toujours autant ce métier merveilleux…Tu es une warrior, tu as réussi!!! Girl Power!!!
    Bonne année pleine de nez à moucher et de lacets à faire…la belle vie de maitresse de maternelle!!! 😉

    Répondre
  • Mélanie 20 septembre 2017 at 21 h 30 min

    Je penserai à toi : j’en ai trois, 27 ans, et je valide mon année de stage CAPES avec un plein temps + formation + didactique + écrit professionnel, le tout à respectivement 1h30, 30 minutes et 4h de chez moi ^^ On pleurera de concert. Remarque, moi quand je suis fatiguée je ris plutôt comme une débile…

    Répondre
  • Emma 22 septembre 2017 at 16 h 31 min

    J’ai beaucoup aimé ton post !
    Je suis pour ma part aussi mère de 3 enfants dont 2 jumeaux de 11 mois.(j’ai 32 ans)
    je me questionne aussi sur une reconversion en instit.. (j’ai toujours voulu faire ça… allez savoir pourquoi j’ai dévié?)
    Est-ce possible de préparer le concours tout le bossant encore? Comment se passent les concours? Quelles épreuves? Y a t-til une sorte de validation des acquis quand on est en reconversion professionnelle? (je ne comprends rien sur le site qui détaille tout cela…)
    J’espère y arriver sans pêter un plomb… ou pas trop fort… ou en paillettes 😉
    (j’ai adoré ton article sur la « parentalité positive » )

    Répondre
    • Shivamama 22 septembre 2017 at 16 h 39 min

      Coucou, pour ma part j’avais pris une année pour m’y consacrer. Le concours est en deux étapes (1-les écrits français et maths puis si on est retenu 2-les oraux connaissance du système éducatif/eps/mise en situation professionnelle). Il n’y a pas de validation d’acquis possible par contre. Tu passes le concours comme tout le monde. Courage. Accroche toi.

      Répondre
  • CAROLINE 23 septembre 2017 at 13 h 57 min

    Félicitations et bon courage!!!
    J’ai 37 ans, je suis maman de 2 pépettes (8 et 2 ans), en reconversion professionnelle et PES aussi cette année en maternelle, alors je sais ce qui t’attend (nous attend…)
    Belle année à toi :-)

    Répondre
  • zozo rare 24 septembre 2017 at 20 h 50 min

    Bravo! et quelle chance d’avoir ton premier poste dans l’école de tes enfants, ça facilite l’organisation!

    Répondre
    • Shivamama 24 septembre 2017 at 20 h 51 min

      Tellement. Je suis vernie. Et ça se passe bien en plus. Les enfants ont bien compris que j’étais au travail et ne me vampirisent pas.

      Répondre

Laisser un commentaire